Pense au réveil d’un enfant

Vendredi 14 juin, j’ai eu a chance de présenter ma nouvelle scénographie à vivre pour le vernissage de Visages de l’innocence .
Cette exposition, que vous pouvez aller voir jusqu’au 22 Septembre 2019 à l’espace culturel de Barbizon, est proposée par la Besharat Galerie.
Elle présente des portraits d’enfant pris par le photo-reporter Steve Mccurry.
Ce sont, pour la plupart, les mêmes photos utilisées dans le projet  Art in school  de la fondation Besharat dont je vous ai parlé dans mon article Quand l’art s’invite dans les écoles !

Le travail coopératif de Monsieur Besharat et du photographe Steve McCurry qui consiste à rendre accessible l’art dans les écoles et à sensibiliser les élèves à la bienveillance, est au cœur de l’exposition Visages de l’innocence .
Pour raconter l’histoire des photos,  lors du vernissage , je devais donc aussi, raconter l’histoire du projet de la fondation.
Pour ce faire, ma création Pense au réveil d’un enfant, est né de la participation des élèves de l’école de Barbizon. C’est en effet la première école française à avoir accueilli le projet de Monsieur Massoud Besharat. De plus, l’exposition se passant à Barbizon, leur participation était une évidence.

Pour mes scénographies à vivre, je pars de l’équipe qui va rendre vivant l’univers de l’exposition. Les grandes lignes sont claires et précises pour moi, mais je suis attentive à ce qu’on me propose. Il est même indispensable pour moi que toutes les personnes qui m’entourent lors de la création apportent un bout de ce qu’ils ont et de ce qu’ils sont . Pour que les créations fonctionnent, il faut qu’elles soient le fruit d’un partage.
Pour Pense au réveil d’un enfant, les enfants est moi, nous avons créé ensemble l’histoire  de la scénographie à vivre. Notre objectif était de rendre palpable l’univers des photos de Steve McCurry et celui du projet Art in school.
Après un travail scolaire avec la directrice de l’école, les enfants ont pu exprimer leurs ressentis et les partager avec un public d’adultes étonnés et attentifs.

A JSM-Sceno-79A JSM-Sceno-13A JSM-Sceno-11

C’était l’une de mes plus belles expériences humaines ! Créer avec des enfants  un projet culturel de cette ampleur en dehors des murs de l’école a été très enrichissant !
Cette expérience m’a permis de rencontrer de belles personnes et de renforcer mon désir d’aller plus loin dans mon projet scénographique .
J’ai également compris que je pouvais lier deux besoins essentiels pour moi :
le besoin artistique de création d’un côté et l’autre, et le besoin de partager mes expériences , ce que j’ai appris pour donner du sens à ce que je fais et à ce que je reçois.
J’espère alors avoir l’opportunité d’intégrer une nouvelle fois les enfants à mes scénographies à vivre.

En attendant, je pars à la conquête de Rome !
Cela fait des années que je sens que je dois y aller.
Aujourd’hui, en cette veille de départ, j’ai l’impression d’aller à un rendez-vous prévu depuis toujours.
J’ai hâte de partager avec vous ce voyage dans le temps, l’art et les saveurs chaleureuses pleines de soleil !

Rome m’attend, Rome j’arrive !

Je suis Mélina Gabler, je sais où je vais. Et vous ?

Le plus des petits curieux :
Pour des nouvelles plus régulières, retrouvez moi et suiviez moi sur Instagram et Facebook 😉


English version

 Think of the awakening of a child

Friday, June 14, I was lucky to present my new scenography to live for the opening of Faces of Innocence.
This exhibition, which you can see until 22 September 2019 at the Barbizon cultural space, is proposed by the Besharat Gallery.
She presents child portraits taken by the photo-reporter Steve Mccurry.
These are, for the most part, the same photos used in the Art in School project of the Besharat Foundation which I told you about in my article When Art Invites in Schools !

A JSM-Sceno-Momo-51
Mr Massoud Besharat and children

The collaborative work of Mr. Besharat and photographer Steve McCurry to make art accessible in schools and to educate students about benevolence is at the heart of the exhibition Faces of Innocence.
To tell the story of the photos, during the opening, I also had to tell the story of the project of the foundation.
To do this, my creation Think of the awakening of a child, is born from the participation of the students of the school of Barbizon. It is indeed the first french school to have welcomed the project of Mr. Massoud Besharat. In addition, the exhibition taking place in Barbizon, their participation was obvious.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

For my scénographie à vivre , I start with the team that will revive the universe of the exhibition. The outline is clear and precise for me, but it is essential for me that all the people around me during the creation bring a piece of what they have and what they are. For creations to work, they must be the result of sharing.
To Think of the awakening of a child, children and I , we created together the story of the scénographie à vivre . Our goal was to make the world of Steve McCurry’s photos and the Art in School project palpable.
After school work with the school principal, the children were able to express their feelings and share them with an audience of astonished and attentive adults.

It was one of my most beautiful human experiences! Creating with children a cultural project of this magnitude outside the walls of the school has been very rewarding!
This experience allowed me to meet beautiful people and strengthen my desire to go further in my scenographic project.
I also understood that I could link two essential needs for me: the artistic need for creation from one side to the other, and the need to share my experiences, what I learned to make sense of what I do and what I receive.
I hope then to have the opportunity to integrate children once again into my scenography à vivre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

In the meantime, I’m going to conquer Rome! It’s been years that I feel I have to go.
Today, on this eve of departure, I have the impression of going to an appointment planned forever.
I can not wait to share with you this journey in time, art and warm flavors full of sunshine!
Rome is waiting for me, Rome I’m coming!

I’m Melina Gabler, I know where I’m going.What about you ?

To the curious little ones :
For more regular news, find me and follow me on Instagram and Facebook;)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s