Le Machin du monde derrière le monde

C’est dans son atelier parisien qu’Antonio Cacciatore m’a invité à déguster des mets italiens concoctés par ses soins pour un entretien en toute simplicité. J’étais très curieuse qu’il me raconte son histoire, qu’il m’explique sa quête.
Le parcours atypique d’Antonio Cacciatore s’établit car ce peintre a commencé la peinture tardivement. Pendant longtemps il travaillait pour de grandes entreprises en tant que consultant à l’autre bout du monde. Comme la vie est bien faite, le fruit de certaines rencontres l’ont amené à la peinture et depuis environ 12 ans, il a commencé à peindre pour explorer son monde intérieur.

Quand on regarde le travail d’Antonio Cacciatore dans sa globalité, on se rend compte de la présence de certains leitmotivs qui reviennent s’en cesse comme le silence.
Dès que je regarde ses tableaux, je suis d’abord abasourdie par le silence ! Un profond silence qui me projette dans un lieu et un temps en dehors de la réalité. C’est comme si j’étais devant un miroir qui reflète non pas mon image physique mais plutôt mon image intérieure. 
Qu’est-ce qui me fait ressentir ça ?

the cotton path huile sur toile 165cm*114cm 2014
The cotton path huile sur toile 165cm*114cm par Antonio Cacciatore –                                            Mélina Gabler Scénographies à vivre.

L’artiste m’explique alors qu’il s’amuse à manipuler la temporalité de ses tableaux en déformant les images qu’il peint. Grace à cette déformation temporelle, il est impossible pour ceux qui plongent leur regard dans ses images, de se repérer dans le temps, ou dans un espace bien définit, et donc de reconstituer le fil d’une histoire particulière. En effet, il n’y pas vraiment une histoire de racontée, les toiles de l’artiste donnent aux spectateurs le pouvoir de choisir l’histoire, de se raconter sa propre histoire.

« La peinture elle doit être universelle [je trouve qu’une peinture qui n’est pas universelle, elle n’a pas de sens []   il faut que ça raisonne, si ça ne raisonne pas, ça devient de la décoration. »

 Comme pour le cinéma, tout est là, dans une seule image. Ses personnages sont comme des marionnettes qu’il déplace pour satisfaire son œil, son intention intérieure sur laquelle il n’a pas forcement de prise.

« La forme est là pour que le fond passe. »

Après guerre huile sur toile 130cm*90cm 2009 collection particulière
Après guerre huile sur toile 130cm*90cm 2009 par Antonio Cacciatore collection privée –           Mélina Gabler Scénographies à vivre.

Les personnages vivent dans les paysages oniriques du peintre, sans rentrer en relation les uns avec les autres. Le temps qui se déroule dans les toiles est relatif à chacun des personnages, il est totalement personnel, unique, c’est le temps du Kairos. Pour les Grecs, c’est le temps vertical, le temps que chaque être humain ressent personnellement.
Le silence qu’instaure le peintre dans ses compositions, avec notamment ses personnages isolés et ses immenses espaces presque vides, devient le silence intérieur de chacun. C’est le silence de la réflexion, de l’introspection. Les personnages et les espaces raisonnent….nous font raisonner.

jour 2 huile sur toile 100cm*100cm 2016
Jour 2 huile sur toile 100cm*100cm 2016 par Antonio Cacciatore –                                                  Mélina Gabler Scénographies à vivre.

Les peintures d’Antonio Cacciatore sont alors des espaces intérieurs de questionnement personnel intérieur, où se trouve le machin, cette information quantique, qui fait de nous qui nous sommes, et qui nous relie au monde grâce aux énergies universelles :

« Ce « machin » est en nous, on l’occulte dans nos société (…) d’origine ésotérique, religieux, ce machin est une chose fondamentale qui fait partie de ce qu’on n’est. »

La quête du machin, c’est la quête de réalité de l’artiste. Le monde sensible dans lequel nous vivons est-il bien la réalité ? C’est ce questionnement, comme peut l’illustrer le mythe de la caverne de Platon, qui habite Antonio Cacciatore et qui fait de ses compositions des images pas tout à fait figuratives, mais pas non plus tout à fait abstraites.
La peinture est devenue le médium qui lui permet d’explorer et de questionner son propre machin, sa perception de la réalité du monde que nous sommes tous accoutumés à voir : ce monde derrière le monde ; celui qui n’est ni matériel ni physique. 

La justice huile sur toile 120cm*120cm 2010 collection particulière
La justice huile sur toile 120cm*120cm par Antonio Cacciatore –               Mélina Gabler Scénographies à vivre.

Notre monde, notre réalité est donc pour le peintre est énigmatique.
L’énigme est un deuxième leitmotiv qu’on peut retrouver dans ses œuvres et c’est certainement cet espace énigmatique qui permet à des artistes d’autres milieux artistiques de lui passer commande.
En effet, un réalisateur de film et un écrivain de pièces de théâtre, ont chacun demandé à l’artiste de créer une toile spécifiquement pour leur création.
Dans un premier temps, c’était pour un aspect plutôt esthétique, mais un peu plus tard et avec du recul, les toiles commandées ont fini par jouer un rôle à part entière dans les histoires racontées.
Dans le long métrage par exemple, l’œuvre devait apparaitre une seule fois mais, finalement, elle suit le personnage principal et prend une grande place à l’écran. Elle devient alors un personnage à part entière qui bouge, et qui permet une mise enabîme des évènements et des autres personnages du film.

le matin dans la vie (1) huile sur toile, 135cm * 80 cm 2016
Un matin dans la vie (1) huile sur toile, 135cm * 80 cm 2016  par Antonio Cacciatore  –  (théâtre)                Mélina Gabler Scénographies à vivre.

Dans leur globalité, les œuvres d’Antonio Cacciatore sont des espaces dans lesquels on peut se plonger, des espaces parallèles, qui deviennent des fenêtres vers un univers immatériel qui nous échappe, mais qui pourtant existe quelque part en nous, quelque part derrière le voile d’une illusion imperceptible.

Je suis Mélina Gabler, je sais où je vais. Et vous ?

English Version

 The world’s thing behind the world. 

Eau-vive huile sur toile, 100cm*73cm 2010 collection particulière
Eau-vive huile sur toile, 100cm*73cm 2010 collection particulière , Antonio Cacciatore – Mélina Gabler, Scénographies à vivre.

It’s in his parisian studio that Antonio Cacciatore invited me to taste Italian dishes cooked by his care for a cool interview.
I was very curious that he tells me his story, that he explains his quest. The atypical course of Antonio Cacciatore is established because this painter began painting late. For a long time, he worked for large companies as a consultant on the other side of the world. As life is well done, some meetings led him to painting and for about 12 years he began painting to explore his inner world.

When we look at his work in its entirety, we realize the presence of some leitmotivs that come back again and again like the Silence. As soon as I look at his paintings, I’m at first stunned bu the silence ! A deep silence projecting me into a place and a time outside of reality. It’s as if I were in fort of a mirror that reflects not my physical image but rather my inner image. What makes me feel that way ?

Défense d'afficher huile sur toile 100cm*73cm 2009
Défense d’afficher huile sur toile 100cm*73cm 2009, par Antonio Cacciatore – Mélina Gabler, Scénographies à vivre.

The artist explains to me that he enjoys manipulating the temporality of his paintings by distorting his images which he paints. Thank to this temporal distortion, it’s impossible for those who look at his images to locate themselves in time or define a particular space, and to reconstruct the thread of a story. Indeed, there is not really a story to tell, the paintings of the artist give to the audience the power to choose the story , to tell them their own story.

“Painting must be universal … I find that a painting which is not universal doesn’t have any sense … it has to have a reason, if it doesn’t, it’s become a decoration.”

As cinema, everything is there, in a single image. His characters are like puppets which he moves to satisfy his eye, his inner intention on which he doesn’t necessarily take.

“The shape is there for the bottom to pass.”

La minute de silence huile sur toiles 195*130 cm 2013
La minute de silence huile sur toiles 195*130 cm 2013, par Antonio Cacciatore – Mélina Gabler, Scénographies à vivre.

The characters are living in the dreamlike landscapes of the painter, without getting in touch with each other. The time that takes place in the paintings is relative to each of the characters, it’s totally personal, unique, it’s the of the Kairos; For the Greeks, it’s the vertical time, the time that every human being feels personally. The silence created by the painter in his compositions, especially with his isolated characters and his huge almost empty spaces, becomes the inner silence of each one. It’s the silence of reflection, of introspection. Characters and spaces raison, we make reason.

The paintings of Antonio Cacciatore are then interior spaces of internal personal questioning, where is the thing, this quantum information, which makes us who we are, and which connects us to the world thanks to the universal energies:

 “This “thing” is in us, it’s hidden in our society of esoteric, religious origin, this thing is a fundamental thing that is part of what we are.”

prima materia huile sur toile 120*120 cm 2010
Prima materia huile sur toile 120*120 cm 2010, par Antonio Cacciatore – Mélina Gabler, Scénographies à vivre.

In their entirety, the works of Antonio Cacciatore are spaces in which we can plunge, parallel spaces, which become windows to an immaterial universe which escapes us, but which nevertheless exists somewhere in us, somewhere behind the veil an imperceptible illusion.

I’m Melina Gabler, I know where I’m going.What about you ?


BONUS ! 

Pour les gourmands ! Une partie de sa série « Women Power » :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s