“ Seul l’humain peut avoir conscience de la perte de l’humain.” E.B

Dario Tironi est un italien qui est né et vit encore aujourd’hui à Bergame, non loin de Milan en Italie.
Le travail de ce jeune artiste questionne les enjeux écologiques de notre temps et les conséquences de notre manière de consommer en masse sur l’environnement et sur les êtres humains.

Dario T
Autoportrait par Dario Tironi 2011, objects assembly, cm 195×245

Pour ce faire, le sculpteur utilise principalement des déchets, des vieux objets en plastique qui, il y a quelque temps encore, semblaient à l’Homme indispensables pour être heureux : vieux téléphones portables, jouets pour enfants, ordinateurs, fleurs en plastiques, électroménagers…
Les œuvres de Dario semblent alors raconter cette société de consommation dans laquelle nous vivons actuellement.
La technologie, les biens de consommations que nous achetons finissent par définir ce que sont les êtres humains et l’humanité devient alors ce qu’il consomme.
L’Homme n’est alors plus un être humain, mais un amas de détritus consommé.

Au contact des œuvres de Dario Tironi, je ne peux pas m’empêcher de penser au travail d’Edward Bond dans ses pièces trilogie Pièce de guerre.
Cet anglais est un auteur, metteur en scène de théâtre et théoricien de l’art théâtral, né en 1934 au nord de Londres.  Dans Pièce de guerre, l’Homme a perdu son humanité et a détruit sa Terre à cause d’une guerre nucléaire. Seul vestige des restes de l’humanité : des boîtes de conserve. Ce sont les derniers aliments qui restent. Ces boîtes de conserve me font penser aux vieux objets en plastique que plus personne ne veut aujourd’hui qui sont utilisés par Dario dans ses créations.

 

Comment retrouver son humanité dans le monde imaginé par Bond, sans nature, sans vie ? Les œuvres de Bond sont violentes et soulèvent des questionnements sur ce qu’est l’humanité et comment il est possible de la perdre. Il se questionne également sur la mission du théâtre : « Le théâtre est indispensable à ce qui nous rend humain » dit-il.
Les sculptures de Dario Tironi sont également porteuses de toutes ces interrogations et d’une certaine violence.

Capture d_écran 2018-10-10 à 17.21.15
Vernissage du 26 Mai 2018 à la Besharat Gallery

De plus, les endroits où sont exposés les sculptures jouent un rôle primordial dans l’histoire racontée par ces œuvres d’arts.
Quand elles sont exposées à Barbizon, l’espoir de retrouver l’humanité que nous sommes en train de perdre renaît. Certains peintres du 19èmesiècle sont revenus dans ce village pour retourner à la vie simple en harmonie avec la nature.
En effet, ces artistes ont quitté l’industrialisation et les côtés pervers de la modernisation pour pouvoir peindre la beauté des bonheurs simples du quotidien. Dans l’ancienne auberge des Charmettes, les sculptures de Dario Tironi semblent alors dire qu’il n’est pas encore trop tard.
À l’orée de la forêt, l’humanité pourrait encore se libérer de ses déchets. Après tout, comme le disait Dostoïevski, « La beauté sauvera le Monde ».

Je suis Mélina Gabler, je sais où je vais. Et vous ?


Englis version

« Only the human can be aware of the loss of the human. » E.B

Dario Tironi is an Italian artist who was born in Bergamo, and still lives there, not far from Milan, in Italy.
The work of this young artist questions the ecological issues of our time and the consequences of our way of consuming mass on the environment and on human beings. To do so, the sculptor mainly uses waste, old plastic objects that, some time ago, seemed to man essential to be happy: old cell phones, toys for children, computers, plastic flowers, appliances …
The works of Dario then seem to tell the consumer society in which we live now. Technology, the consumer goods that we buy end up defining what are human beings and humanity then becomes what it consumes.
Man is no longer a human being, but a mass of consumed detritus.

Capture d_écran 2018-11-16 à 20.19.28
Devant : Things, l’homme assis Mixed-media assembly resin, 2010-2016, Derrière : Style Life Mixed-media assembly, acrylic, resin, cm 120x90x140, 2014

In contact with the works of Dario Tironi, I cannot help but think of the work of d’Edward Bond in his plays Trilogy Pièces de guerre.
This English is an author, theater director and theatrical theorist, born in 1934 in North London. In Pièces de guerre, Man lost his humanity and destroyed his Earth because of a nuclear war. Only vestige of the remains of humanity: cans. These are the last foods that remain. These cans make me think of old plastic objects that nobody wants today, used by Dario.
How to find one’s humanity in this world without nature, without life?
Bond’s works are violent and raise questions about what humanity is and how it can be lost.
He also questions the mission of the theater: « Theater is essential to what makes us human, » he says.

The sculptures of Dario Tironi also bear all these questions and a certain violence. Indeed, the places where the sculptures are exhibited play a key role in the story told. When they are exposed to Barbizon, the hope of finding the humanity we are losing is reborn.

 

Capture d_écran 2018-11-16 à 20.20.36

Capture d_écran 2018-11-18 à 17.46.27

Capture d_écran 2018-11-18 à 17.46.06

Capture d_écran 2018-11-18 à 17.45.55
Détails Mixed-media assembly, cm 200x200x320, 2016

Some 19th century painters returned to this village to return to simple life in harmony with nature. Indeed, these artists have left the industrialization and the evil sides of modernization to paint the beauty of the simple happiness of everyday life. In the old inn Charmettes, the sculptures of Dario Tironi seem to say that it is not too late.
At the edge of the forest, humanity could still free itself of its waste. After all, as Dostoïevski said, « Beauty will save the world« .

I’m Melina Gabler, I know where I’m going. What about you ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s