L’Enfant

C’est lors d’une fraiche soirée d’octobre que je suis allée à la première de l’Enfant au théâtre de Verre Co-Arter dans le 19èmeà Paris.
Je dois avouer que je ne m’étais ni renseignée sur le sujet, ni sur la nature de la pièce. Cependant, sur les recommandations d’un ami comédien, je m’y suis aventurée sans préjugés particuliers.

Cette création du jeune Sébastien Thévenet-Broussous, réunit sept comédiens avec qui il a mis en scène son propre texte en 10 jours.
Ce travail bref mais intensif permet une connexion plateau/salle généreuse qui donne l’impression au public de faire partie de ce tout cosmique dont parle Chaud Trou d’Gaz. L’alchimie et l’écoute des comédiens sur scène renforce cette générosité et le lien spectateurs/acteurs.

Assister à cette pièce, c’est vivre une véritable expérience humaine. C’est aussi se questionner sur des sujets d’actualités engagés, sérieux et parfois même effrayants. Pourtant, la mise en scène et les personnages apportent la distance suffisante pour pouvoir écouter et regarder jusqu’au bout.

Les personnages sont interprétés dans une grande simplicité et une grande sincérité.
J’ai été tout particulièrement touchée par l’humour subtil et intelligent du couple de Zouave et Chaud Trou d’Gaz. De plus, ce binôme apporte une touche d’espoir et d’amour, dans cette histoire à la chronologie décousue qui révèle toute sa pertinence à la fin de la pièce.

La dramaturgie semble s’inspirer des grands genres théâtraux ; de la tragédie grecque, en passant par la commedia dell’arte.

On peut lire dans la présentation de la pièce, que le spectacle est un ballet exotique.
Mais qu’est-ce qu’un ballet exotique ?
Sébastien :
« Ballet exotique est en effet un terme inventé pour le spectacle. Ballet au sens où toute la mise en scène est conçue comme une lente et fluide circulation des corps avec des masques. Exotique au sens où les masques nous emmènent ailleurs … »

En espérant que cette pièce va pouvoir continuer à tourner, je vous recommande vivement d’aller vivre cette expérience.

Je suis Mélina Gabler et je sais où je vais. Et vous ? 


English version

The Child

It was during an evening in October that I went to the premiere of the Child at the Co-Art Glass Theater in the 19th in Paris. I must admit that I was not informed on the subject, nor on the nature of the play. However, on the recommendation of a friend, I ventured without particular prejudices.

This creation of the young Sebastian Thevenet-Broussous, brings together seven actors with whom he has staged his own text in 10 days. This brief but intensive work allows a generous shelf / room connection that gives the impression to the public to be a part of this cosmic whole of which Hot Hole Gas speaks. Alchemy and listening to actors on stage reinforces this generosity and the spectators / actors link.

To attend this play is to live a true human experience. It is also questioning about topics of current events, serious and sometimes even scary. However, the staging and the characters bring enough distance to be able to listen and watch until the end.

The characters are interpreted with great simplicity and sincerity. I was particularly touched by the subtle and intelligent humor of Zouave’s couple and Hot Hole of Gas. In addition, this pair brings a touch of hope and love, in this story to the disjointed chronology that reveals all its relevance at the end of the play. Dramaturgy seems to be inspired by the great theatrical genres; from Greek tragedy, to commedia dell’arte.

We can read in the presentation of the play, that the show is an exotic ballet. But what is an exotic ballet?

Sebastien: – « Exotic ballet is indeed a term invented for the show. Ballet in the sense that the whole staging is conceived as a slow and fluid circulation of bodies with masks. Exotic in the sense that masks take us elsewhere …  » Hoping that this play will continue to take place, I highly recommend you to go live this experience.

I’m Melina Gabler and I know where I’m going. What about you ? 



 

En plus sur la pièce

Distribution
Chaud Trou d’Gaz: Abdel Djallil Boumar
D’orée: Dorian Goffe 
Draft : Sandra Zémouli 
Mer: Marie Plisson
Molaire: Clément Popis 
Poule : Paul Grassin
Zouave: Souad Zakraoui 

Résumé :

Dans un royaume imaginaire, Molaire Godefroy, président du royaume, et Mer, son épouse, cherchent leur enfant disparu, vingt-cinq ans après sa disparition. Accompagnés de l’inspecteur Draft, leur quête va les mener sur les dangereux terrains de la dissidence. 

Extraits :
Souvenir 0 : Dos Rond / D’orée : 

(…)
Poule: …. Si ces tâches sont occupées par des machines, il nous faudra alors inventer de nouveaux postes, de nouvelles occupations, de nouveaux labeurs ! Nous leur ferons laver la terre ; nous leur ferons rincer la pluie ; nous leur ferons trouer le ciel. Nous leur ferons brûler le soleil ! ….
(…)

***
Scène 1 : Sous la couverture dorée de Zouave.
(…)
Zouave : Qu’est-ce que tu racontes corne flûte ! Je te dis que ça va chauffer pour nous ! 
Chaud trou d’gaz : Que ça chauffe, que ça chauffe, s’il en est ainsi. L’univers est un grand algorithme animé d’une infinité de symboles dont nous faisons partie. Chaque petit symbole n’existe que pour faire vivre la mécanique de l’ensemble mais l’ensemble n’existerait pas sans chaque petit symbole. C’est fascinant, le monde est fait de ce qu’il fait…
Zouave : Par trois barils Chaud Trou d’Gaz, si tu commences à penser comme ça tu vas tout fiche à la flotte ! 
(…)

***
4ème Souvenir : Poule et D’orée.
Poule: Tu sais que tu devrais pas venir me voir comme ça ?
D’orée: Je sais. 
Poule: Tout le monde me connaît. Si quelqu’un te voit entrer ou sortir d’ici, ça se saura. 
D’orée: Je sais. 
Poule: On fera tout pour t’écraser ensuite. 
D’orée: Je sais. 
Poule: Ça te fait peur ?
D’orée : Oui.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s